51367
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-51367,theme-brick,select-core-1.2.1,woocommerce-no-js,brick-child-child-theme-ver-1.1,brick-theme-ver-3.2,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,vertical_menu_with_scroll,columns-4,type1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive
 

Nassim Al-Amin

L'artiste et ses œuvres

Nassim a vécu plusieurs vies. La première se déroule en Ethiopie ou il grandit dans une fratie de onze enfants. A l’école, il d »montre très vite des prédispositions pour les arts plastiques, mais ce temps d’apprentissage s’achève lorsque son pays entre en guerre contre l’Erythrée. Contraint à l’exil en 1998 Nassim  émigre vers l’Egypte voisine ou séjourne déjà une partie de ses proches. Commence alors une nouvelle étape au Caire. Ici il débute sa réflexion artistique. La violence de son acharnement à sa terre natale nécessite un exutoire. Les rues de la capitale égyptienne sont le théâtre de ses premiers travaux jusqu’à qu’il y croise sa future épouse qu’il rejoint à Paris en 2005.

Nassim décide de se consacrer exclusivement à la peinture l’année suivante.

Sa troisième vie, au contact d’une belle famille éprise d’art et habituée des musées, lui ouvre des horizons d’expression inédits. Il adopte un style original qu’il teinte d’influence traditionnelle éthiopienne. Son univers continue d’évoluer entre retour aux sources africaines et tentatives vers davantage d’abstraction.

Nassim intègre, transforme et restitue ce qu’il observe pour délivrer un message aux ambitions universelles. Ses toiles évoquent ainsi avec force des notions politiquement engagées, comme les droits de l’homme, la démocratie ou la liberté d’expression.

Nassim peint à l’acrylique sur de la toile de coton ou de lin. Son pointillisme développe un savant mélange de couleurs flamboyantes. Tonique et vivante au premier abord, sa peinture apparait plus sereine et apaisante après une observation attentive.

@ Galerie ART21- Paris – Montmartre